Fédération namuroise des cercles horticoles
avenue Prince de Liège 159/9 5100 JAMBES
 
 
Adresse du secrétariat de la Fédération namuroise des cercles horticoles ASBL
159/9 avenue Prince de Liège 5100  JAMBES

robertdaloze@gmail.com
 
Votre passion c'est le jardinage, alors venez nous rejoindre. Prenez contact avec le délégué d'un cercle. Il vous informera des conditions d'inscription et des activités .
 

Les annonces sont réservées au membres des cercles horticoles.

A vendre motoculteur 1975, 5 CV, moteur Bernard avec charrue et fraise.

Région namuroise pour info. tel: 081/ 30.30.38

Le Centre Technique horticole de Gembloux organise de nombreuses activités y compris en collaboration avec les cercles horticoles. Consultez le site vous y trouverez de nombreuses informations pratiques.
http://www.cthgx.be/home.php

 
Le Musée de la Fraise et Promotion du Pays de Wépion », joue un rôle de gardien de la mémoire et de vitrine du pays de la fraise. Visitez Le "Jardin des petits fruits", il est situé Chaussée de Dinant, 1082 à 5100 Wépion (Namur) en face du Musée de la Fraise (voir photo)
http://www.museedelafraise.be/
Exposition
Vign_p1000690
Apport de fruits et légumes  Régionale d'Horticulture de Namur
 
Vign_206
 
Vign_7373
Fraises de Wépion
Vign_img_0100
Visitez les jardins à thèmes de la Ville de Namur
http://www.nature-namur.be/page/des-jardins-a-themes.html

Vign_img_0098
LA FEDERATION NAMUROISE DES CERCLES HORTICOLES DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ASBL robertdaloze@gmail.com
photo citadelle de Namur et vue sur Meuse

L'association a pour objet de fédérer des cercles horticoles de la province de Namur, dans le but de les soutenir dans leurs activités et ainsi développer l'horticulture d'amateur en général, l'organisation des conférences, concours, d'excursions, d'expositions, la protection de la nature et de l'environnement.
 
Vign_IMG_5260
Consommez des graines prégermées

 

La germination rend les graines très digestes et  elle réduit les protéines en acides aminés et
les glucides en glucides assimilables.

  Les graines ont besoin d'air pour leur
développement et afin de réduire les risques de moisissure et évitez une
lumière trop intense.

Il existe différents types de germoirs : en terre cuite, en plastique ou en
verre.

Nettoyez après chaque récolte.

Rincer les graines à l’eau à l'eau. Faites tremper dans l'eau, d'une demi-heure à une
nuit, ce n’est pas nécessaire pour toute les graines

Placer dans le germoir et brumisez le matin et le soir, évitez un ensemencement
trop dense.

2 cuillères à soupe de semences par étage du germoir Les jeunes pousses

Température idéale de 18 à 22 degrés.

 

Débutez
avec des légumes faciles, oignon, poireau, radis rose, roquette

Pour une analyse de terre cliquez sur ce lien
  http://www.ecoconso.be/L-analyse-du-sol-du-jardin

Province de Namur
Office Provincial Agricole
Domaine de Saint-Quentin - 5590 Ciney
Tél : 081 77 68 16 | Fax : 083 21 76 03
Mail : office.agricole@province.namur.be
Site Internet : www.opaciney.be/

La jardinage une passion, un art
Vign_2793
WEPION Jardin
Vign_normandie_2011_291
 

Scolytes de l'épicéa

 

La Wallonie est là pour vous AIDER et vous CONSEILLER !

Scolytes de l'épicéa

scolyte.pngDepuis l’été dernier, les forêts d’épicéas sont touchées par une attaque virulente de scolytes (Ips typographe). Ces petits insectes, de quelques millimètres à peine, se reproduisent sous l’écorce des épicéas causant irrémédiablement la mort de ceux-ci. En temps normal, les arbres atteints sont des arbres affaiblis ou des chablis mais, à l’occasion de pullulations telles que nous connaissons aujourd’hui, les scolytes s’attaquent également aux arbres sains.

Le cycle de développement complet de l’insecte prend en moyenne 6 semaines au cours desquelles, une femelle donne naissance à plusieurs dizaines de nouveaux individus. Comme chaque arbre est attaqué par des centaines de scolytes, ce sont plusieurs dizaines de milliers de nouveaux insectes qui s’échappent de chaque arbre à l’issue du cycle de reproduction. Ceux-ci vont à leur tour infecter de nouveaux arbres et multiplier à nouveau leurs nombres…

Le seul moyen efficace pour enrayer la pullulation, c’est d’empêcher le scolyte de finir son cycle de reproduction et, dès lors, d’abattre et d’évacuer hors forêt tous les arbres attaqués. Ces arbres sont reconnaissables aux trous d’entrée des insectes dans l’écorce et par une décoloration progressive des aiguilles. Les écorces finissent également par se décoller avec le temps mais à ce stade il est généralement déjà trop tard, les insectes se sont déjà envolés. Compte-tenu de l’intensité de la pullulation, le recours au piégeage n’est pas conseillé : son efficacité n’est pas démontrée et il ne rivalise en aucun cas avec l’abattage et l’évacuation des bois.

Comment pouvez-vous agir ?

Si vous êtes propriétaire d’épicéas, nous vous encourageons à visiter d’urgence vos bois pour repérer la présence éventuelle de scolytes au sein de ceux-ci. Pour vous aider dans cette première démarche, un nouvel outil est mis à votre disposition sur le site www.scolytes.be. Vous y trouverez une carte, basée sur des images satellites du mois de novembre et présentant les épicéas scolytés et dépérissants commune par commune.

Si vos bois sont concernés par une attaque, il est urgent de vous rendre en forêt et de passer en revue l’ensemble de vos épicéas pour repérer et faire exploiter les plus rapidement possible tous les bois attaqués. A défaut, ce sont plusieurs dizaines de milliers de nouveaux insectes qui partiront à l’assaut de vos arbres sains dès le printemps !

Pour ce faire, des outils sont mis à votre disposition :

  • Premièrement, pour toute question, un guichet d’information « scolytes » a été mis en place au sein de l’Office économique wallon du bois et est joignable au 084/46.03.55 ou via scolytes@oewb.be. Ils pourront vous conseiller ou vous orienter vers un gestionnaire, par exemple.
  • Deuxièmement, un fichier partagé a été créé afin de permettre à tout propriétaire de s’inscrire et d’encoder les lots d’épicéas scolytés qu’il souhaite mettre en vente. Des exploitants peuvent également s’y inscrire ce qui vous permettra de trouver rapidement des exploitants travaillant dans votre région. Ce fichier a donc pour but de faciliter le partage d’informations entre propriétaires/gestionnaires et exploitants forestiers. Il est baptisé Scolytes NET’work et est accessible depuis le site www.scolytes.be.

Compte-tenu de la pullulation, le marché du bois d’épicéa scolyté va être très rapidement saturé et les prix qui vous seront offerts risquent d’être très bas (entre 5 €/m³ et 15 €/m³). Ils pourraient même, dans certains cas, être nuls ou négatifs si les conditions d’accès sont difficiles ou le nombre d’arbres peu important.

Il est primordial que vous ne renonciez pas pour autant à exploiter vos bois malades ! Vous devez garder à l’esprit qu’il s’agit avant tout d’une opération sanitaire visant à sauvegarder votre patrimoine. Postposer ou renoncer à  l’exploitation  reviendrait à mettre en péril l’avenir de votre peuplement entier. En cas de doute, nous vous conseillons de vous renseigner auprès du guichet d’information « scolytes » si vous désirez obtenir un avis sur la formation de vos lots, l’évolution du prix des bois, etc.

Compte-tenu de la crise, le prix du bois sain risque également de s’effondrer. Il est dès lors vivement conseillé de ne pas vendre cette année les bois sains au risque d’en obtenir des prix largement inférieurs aux conditions normales du marché. Préférez à une vente précipitée, des visites fréquentes de vos peuplements pour repérer toute nouvelle attaque. Une fois la crise passée, vous pourrez à nouveau, vendre vos bois sains à leur juste valeur.
 

Guichet d'information Scolytes

www.scolytes.be
084/46 03 55
scolytes@oewb.be

© 2012
Créer un site avec WebSelf